Amis de Franchetti

Etudiant le cas d'Alberto Franchetti de plus près, je découvris petit à petit qu'il ne s'agissait nullement d'un artiste dans l'œuvre duquel l'on pouvait mettre au jour ici et là une trouvaille qui en valait la peine. Je constatais à ma surprise et à mon étonnement qu'avec Franchetti il s'agissait d'un véritable grand compositeur, qui était tombé dans l'oubli - non en dernier lieu à cause de son interdiction de représentation par les fascistes. Dans toute l'histoire culturelle, je ne connais pas de cas semblable d'artiste, qui, ayant eu l'occasion de célébrer trois succès mondiaux bien mérités, ait été effacé aussi radicalement du disque dur de l'humanité. En Allemagne, il devrait plus spécifiquement aller de soi de rendre justice tardive au compositeur juif. Cependant, l'étude de son œuvre continue à être évitée, ou alors elle a lieu - comme la nouvelle présentation de la Germania à Berlin - sous des conditions particulièrement défavorables. Le but des Amis de Franchetti est de rendre accessible la musique merveilleuse de Franchetti sur CD, par un enregistrement de qualité.

Franchetti était par ailleurs un baron quelque peu excentrique, sans être conservateur, plutôt orienté à gauche. Il n'était pas nationaliste, il a même changé de nationalité deux fois. (Il était passagèrement devenu allemand, pour divorcer de sa femme Margherita Levi) L'opéra Germania a été décrit comme un art lourdement germanisant et nationaliste dans la presse, ce qu'il n'est pas, même s'il traite du sentiment national et du fanatisme - ce qui est une autre chose.

Par son talent, Franchetti peut parfaitement être considéré au même rang que Puccini. Peut-être il lui manqua la volonté et la discipline nécessaires pour accéder tout en haut de l'Olympe. Mais il dépassait largement des concurrents comme Mascagni, Cilea et Léoncavallog. Franchetti, qu'on a euphémiquement nommé de façon totalement insensée le " Meyerbeer italien ", resta longtemps, jusqu'environ 1903, le seul rival sérieux de Giacomo Puccini. Leurs deux vies sont souvent liées, parfois de manière effroyable. C'est le sujet de mon livre Deux rivaux inégaux, paru aux éditions Elke Heidenreich Munich.

english

deutsch

italiano

Ici, vous trouverez un chapitre gratuit (en allemand)

Si vous voulez soutenir les Amis de Franchetti, nous nous en réjouissons. Chaque donateur reçoit - s'il le souhaite - un CD avec le Best Of Franchetti provisoire. Tous les donateurs seront cités par leurs noms parmi les Amis de Franchetti, à moins qu'ils ne souhaitent garder l'anonymat.

Les Amis de Franchetti

"Amis de Franchetti " n'est pas une association légalement reconnue, mais - afin d'éviter les complications juridiques - un comité d'action sans formalités. Il n'a ni directoire ni membres. Qui veut participer en fait partie. Les Amis de Franchetti poursuivent les objectifs suivants :

Franchetti société

Recherche de la partition disparue du Glauco à l'Opéra de Naples. Il est possible que cet opéra, dont seule nous est parvenue la partition piano, puisse être retrouvé dans les archives. Cela nécessiterait un séjour d'une quinzaine de jours à Naples, au prix d'environ 1500 Euro. L'action ne pourra aboutir que si elle est soutenue par l'Opéra de Naples, laissant le chercheur accéder librement aux documents
Escrivez-nous:
freundefranchettis@web.de

Audio exemple Cristoforo Colombo

Audio exemple Germania: Studenti udite
Les opéras Notte di Leggenda et Signor di Pourceaugnac, qui pareillement ne sont connus qu'en tant que partition piano, doivent être ré-instrumentalisés par une main capable.
Le prix : environ 20.000 Euro pour chaque oeuvre.
Audio exemple Glauco

Les opéras Asrael et Fior d'Alpe, peut-être aussi Don Buonaparte doivent être joués et publiés sur CD. Cela nécessite la coopération avec un opéra et une éditeur de disques.
Le prix : environ 50.000 Euro pour chaque oeuvre.

La maison d'édition Ricordi devrait confirmer sa coopération. Ceci nécessite des négociations. Il faudra faire ressortir l'importance de Franchetti par des articles compétents dans les journaux européens. Le livre de Helmut Krausser Deux rivaux inégaux doit être traduit et publié dans le plus de langues possible - si nécessaire sans demander des tantièmes.

Berlin 22.3.2011


---